Vous avez dit bars ?

Dans ce pays où il fait vraiment froid, il m’était indispensable de me trouver un bon petit coin pour me réchauffer de manière éthylique. Et sur les panneaux indicatifs, je ne cherchai qu’un mot : « bar ». Lorsqu’enfin à la Gare du Nord, je vis ce mot de loin sur un panneau, je me dis intérieurement et sans lire la suite, « Alhamdoulilah » (expression courante, au Sénégal, pour exprimer une satisfaction ou un soulagement). Mais que ne fut ma surprise lorsque je me retrouvai en face de l’entrée. Il était écrit « Beauty Bar ». C’était moins le nom qui m’avait surpris que le reste des inscriptions. Dans mon pays, le Togo, « Beauty Bar » est un nom convenable pour un vrai bar. Mais ici, on traitait toute autre chose que les envies éthyliques. Une vraie usurpation d’identité. Bienvenue à Paris.

La façade du bar à ongles et cils de la Gare du Nord (Paris) - Photo : Roger Mawulolo

La façade du bar à ongles et cils de la Gare du Nord (Paris) – Photo : Roger Mawulolo

D’habitude quand vous entendez le mot « bar », trois significations vous viennent normalement à l’esprit. Soit le poisson, soit l’unité de mesure de la pression atmosphérique. Mais le plus souvent, on pense à un « débit de boissons ». Au Cameroun, le pays où la bière demeure le liquide le plus précieux, des bars sont même nommés « Facebook » ou « Whatsapp » car ils sont de véritables réseaux sociaux.

Après mon aventure de la Gare du Nord à Paris, j’ai fait des recherches et découvert tout un lot de bars. Des bars de types nouveaux.

Depuis quelques années au Japon, à Taiwan, en Europe, aux Etats-Unis mais aussi en Afrique, on voit de nouveaux types de bars. On pourrait y trouver de la boisson mais elle n’y est plus le sujet principal d’activité. Je vous parle de 7 types qui ont retenu mon attention, entre autres.

Les bars à ongles

Vous avez besoin de vous faire faire rapidement les ongles, vous pouvez vous rendre dans un bar à ongles. Vous pourriez y trouver un long comptoir comme dans un vrai bar et là les stylistes ongulaires s’occupent de vous ou plutôt de vos ongles. De la pédicure et de la manucure en passant par la pose d’ongles artificiels, vous avez tous les soins classiques du domaine. Même la pose de vernis fait partie des activités de ce bar.

En plus de tous ces services, certains bars à ongles sont aussi des instituts de formation de professionnels en stylisme ongulaire. Ah oui, il faut mettre les grands concepts sur les métiers. Comme on dit en Nouchi, « qui va se négliger ? ». Pour des défilés de mode, vous pouvez même avoir recours à leurs services de consultant.

Les bars à ongles peuvent être couplés avec un bar à boissons.

Les bars à sourcils

Quand vous aurez fini de vous faire les ongles, les mains et les pieds et que vous penserez à vous arranger les cils et les sourcils, ne vous inquiétez pas. Les bars existent aussi pour cela.

Souvent ces bars se définissent comme des paradis du regard. Leur mission est de mettre en valeur vos sourcils et cils. Vous aurez tellement un nouveau regard que des regards nouveaux vous remarqueront dès que vous en sortirez. Ils proposent des épilations, la pigmentation et autres traitements à vos sourcils.

Les divers traitements proposés sont définis comme des menus et les noms varient selon les inspirations des tenanciers du bar où vous êtes. Pour se donner un nom en phase avec le temps, ils se font appeler les stylistes du regard.

Les bars à sourire

Vous n’avez encore rien vu si vous croyez que les ongles et les sourcils seuls ont leur bar. Bienvenue au bar à sourire.

Ici, des traitements de blanchiment des dents sont proposés avec des produits chimiques évidemment. Si on vous dit que le traitement est bio, n’en croyez rien jusqu’à preuve du contraire (si contraire il y a). Si vous avez les moyens de vérifier les qualifications du personnel chargé du blanchiment de vos dents, je vous prie de les utiliser pour vous rassurer. Sinon sachez que toutes les dents de la terre ne sont pas forcément blanches.

Les propriétaires des bars à sourire ont souvent maille à partir avec les dentistes. Ces derniers leur reprochent leur manque de maîtrise des dosages et concentrations de produits à utiliser. Et de mon avis, ce n’est pas juste parce que les chirurgiens-dentistes craignent cette concurrence. Même s’ils la jugent déloyale.

Les bars à lèvres

De jolis sourcils oui… De jolies dents bien blanches oui… mais cela seulement ne suffit pas pour accrocher tout le monde. Il vous manque certainement les jolies lèvres pour accompagner tout ça. Vous avez alors les bars à lèvres.

Ces bars proposent divers traitements pour que vos lèvres ne soient plus comme avant. Vous les voulez plus larges ou plus minces, un tatouage avec effet 3D peut vous être fait. Vous voilà avec de nouveaux contours dessinés pour vos lèvres. Les jugez-vous trop ténues ? L’on peut leur donner du volume avec le plump (repulpeur de lèvres). Vous n’aurez plus rien à envier à Angelina Jolie.

Les bars à chats

Vous sentez-vous stressé(e) après une âpre journée ? Aimez-vous les chats ?

La solution est la « ronronthérapie » dans un bar à chats. Il s’agit de siroter un jus, un mojito ou toute autre boisson dans un local rempli de chats. Vous pouvez les porter, les caresser ou tout simplement les admirer du regard. C’est selon votre goût. Né au Japon et à Taiwan sous le nom de « neko café », le concept s’est vite exporté en Europe et aux Etats-Unis.

Les chats sont bien stérilisés et vaccinés et les clients sont aussi tenus d’observer une stricte hygiène. Ces félins sont souvent issus de refuges ou cédés par des propriétaires qui ne peuvent plus s’en occuper. Il existe même des hôtels à chats.

Ce que je vais dire peut sembler cruel aux défenseurs des animaux mais qu’ils me pardonnent. Ce genre de bars ne pourrait pas exister dans certains pays. Je vous assure qu’ils seront braqués ou cambriolés. Pas pour l’argent mais pour les chats qui seront emportés pour être revendus ou consommés. Oui, il y a beaucoup qui raffolent de la viande de chat et ne s’en privent pas.

Je peux aussi conclure cette partie en disant que Dakar, là où je vis, est un grand bar à chats à ciel ouvert.

Un chat sur le bar - Photo libre : flickr - https://www.flickr.com/photos/tvbrt/4656852349

Un chat sur le bar – Photo libre : flickr – https://www.flickr.com/photos/tvbrt/4656852349

Les bars à bulles

Si les chats ne vous conviennent pas pour la détente, vous avez les bars à bulles. Les buveurs penseront qu’il s’agit d’un bar à champagne. Que nenni.

Il s’agit de s’installer par terre et de s’entourer de boules ou encore de sauter et de s’allonger dans des boules de différentes couleurs. Avec des amis vous pouvez même vous en lancer pour vous détendre. A côté, vous aurez de quoi boire ou manger.

Bar à oxygène

Ce n’est pas loin du masque à oxygène que l’on met aux malades souffrant d’insuffisance respiratoire. Ici vous êtes en bonne santé mais faites le choix d’aller respirer de bonnes bouffées d’oxygène pur. Cela vaut peut-être le coup si l’on voit le niveau de pollution de l’air de nos villes. Votre oxygène peut être même agrémenté avec différentes senteurs provenant d’huiles essentielles qui sont souvent dites bio. Avec la légalisation de la cocaïne ou de la marijuana sous certains cieux, j’imagine aisément qu’on peut tout respirer. (Je dis ça, je dis rien, comme disent les jeunes 😀 )

Voilà, vous savez maintenant que les boissons n’ont plus l’apanage de définir à elles seules les bars. Bien d’autres concepts ont émergé et font fureur auprès des consommateurs. Il existe aussi des bars à fruits, des bars à chicha, des bar-tabacs et des bars à jeux mais eux je les ai trouvé trop ordinaires pour en parler.

On aura tout vu dans ce monde et je dirai même qu’on n’a encore rien vu. Dans tous les cas, quand vous voudrez désormais boire un coup, ne vous fiez plus seulement au mot « bar ».

Par Roger Mawulolo (facebook) (twitter)

À propos de l'auteur

Mawulolo

Travaillant dans le domaine des TICs (Ingénieur Informaticien) dans un organisme international africain, il me semble au fil des ans que je deviens accro à l'écriture et à la communication. Que ce soit sous forme d'articles ou de commentaires sur le web, de présentation radio ou de spectacle, je m'y sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau. Je suis un africain né sur le continent noir et y vivant. J'aime traiter de politique, de société et aussi de sport. Au delà, la gestion de programme Jeunesse est mon dada. A ce titre, je suis le gestionnaire actuel des projets "Jeunesse" d'une communauté regroupant 35 associations, venant de 24 pays, réparties en Europe, en Afrique, en Amérique latine, dans l'Océan indien et dans le Pacifique

Archives par auteur

4 Commentaires

  1. Voilà pourquoi les ivoiriens font simple et mettent maquis. Quoique si vous êtes originaires d’Amérique du sud ,il y’a encore matière à discuter. Bref je m’en vais réfléchir à tout ça en ouvrant un rideau blanc…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *