Au Sénégal, les charrettes sont de véritables véhicules utilitaires

Dans la circulation au Sénégal, il n’est pas rare de croiser des « véhicules » tractés par des chevaux et dirigés par des hommes. Ce sont les charrettes. Elles sont visibles partout même sur les grands axes tels que l’autoroute à péage ou la VDN (Voie de Dégagement Nord). Elles causent des désagréments et des accidents dans la circulation mais rendent bien des services à la population. Sans abuser, je les considère comme de véritables véhicules utilitaires.

Charrette - Source : commons.wikimedia.org

Charrette dans les rues d’une ville sénégalaise – Source : commons.wikimedia.org

En toute occasion, ces véhicules hippomobiles servent à combler certains besoins de la population sénégalaise. Et ceci malgré toutes les interdictions officielles de leur circulation dans la capitale. Capables d’assurer différentes fonctions, les charrettes sénégalaises se substituent parfaitement à tout type de véhicules utilitaires.

La «charrette à ordures »

Souvent les lendemains de fêtes à Dakar sont sujets à un accroissement d’ordures ménagères. Dans les quartiers ou les rues non desservis par les vraies bennes à ordure appelées en Wolof, « auto mbalite », les habitants ont recours à des charrettes. Ce service est proposé par les conducteurs de charrette à des prix modiques.

La «charrette frigorifique »

Dans les rues de Dakar, lorsque vous voyez une charrette avec un vieux frigo surtout posé sur sa longueur, vous avez deux options. Soit c’est un déménagement ou une livraison opérée par un frigoriste, sinon vous êtes en présence d’une charrette servant de plateforme de vente de poissons ou de fruits de mer. Le congélateur ou plutôt sa carcasse est souvent rempli de bloc de glaçons sur lesquels reposent les poissons plus ou moins congelés. Le vieux frigo peut aussi être remplacé par les bacs en polystyrène expansé. Bien pratique car si vous ne pouvez aller au quai de pêche de Soumbedioune ou de Yarakh, ce sont elles qui viennent à vous. Comme quoi si vous ne venez pas à Lagardère, c’est Lagardère qui viendra à vous.

La «charrette de déménagement »

Pour déménager à Dakar, les charrettes peuvent aussi vous aider. Point n’est besoin de se préoccuper de la taille ou du type d’objets à transporter. Les charretiers ont des solutions à tout. Les meubles de toute nature, les appareils électroménagers, les effets vestimentaires sont tous transportables.

La «charrette citerne »

Lorsque surviennent des coupures d’eau, les charrettes constituent des solutions de livraison d’eau. Que ce soit dans des bidons ou des fûts, les charrettes livrent de l’eau partout. Ils font surtout le bonheur des laveurs de voitures qui sont leurs principaux clients.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, les charrettes servent à livrer même des produits inflammables. Des bidons de pétrole sont transportés par des charrettes. Mais souvent, il s’agit souvent des bouteilles de gaz butane. Il y a bien d’occasions où elles servent aussi à leur vente directe aux populations après s’être fait fourni au dépôt de gaz. Le non-respect des normes ADR (entendez « Accord for dangerous goods by road ») c’est à dire « Accord pour le transport des marchandises dangereuses par la route », n’est pas un problème pour nous.

Charrette transportant des bouteilles de gaz - Photo : Mawulolo

Charrette transportant des bouteilles de gaz – Photo : Mawulolo

La «charrette de transport de matériaux de construction »

Il est courant de voir les charretiers travailler en parfaite collaboration avec les maçons, menuisiers et peintres. Certainement ils sont logés dans les rubriques « Transport » du contrat signé par l’entreprise de BTP avec son client. Elles servent à convoyer sur le chantier du sable, du ciment, du matériel de menuiserie, de peinture et d’électricité. La charrette, ici, a pris la place des pickups.

La «charrette de pains »

La livraison de pain est facilitée pour certains boulangers ou commerçants par les charrettes. Les planches de la charrette sont souvent recouvertes de larges parties découpées de sac de ciment en papier. La charrette fait office de fourgonnette de livraison.

La «charrette  Dakar Dem Dikk »

Dakar Dem Dikk est la société nationale de transport urbain et inter-ville au Sénégal. Sur les axes non desservis, on peut voir des charrettes servant de transport en commun. Rare dans le centre de Dakar, cette pratique est courante, dans les quartiers périphériques ou les autres villes du pays. On peut dire que la charrette fait le bus.

La «charrette de boissons »

Les charrettes transportant des casiers ou des packs de boissons sont visibles aux abords des dépôts et débits de boisson. Point n’est besoin des camions de la SOBOA, la brasserie nationale, pour toutes les livraisons. Les charrettes servent de relais entre les vendeurs en gros et demi gros et les boutiquiers détaillants.

Si vous lisez ce billet, vous ne pourrez donc plus dire que vous n’avez été prévenu. Pour tous les services que les charrettes rendent, arrêtez donc de pester contre elles lorsqu’elles vous dérangent dans la circulation. Elles ont d’ailleurs une raison valable : il n’existe pas encore d’auto-école pour elles. Charrette-école, je voulais dire.

À propos de l'auteur

Mawulolo

Travaillant dans le domaine des TICs (Ingénieur Informaticien) dans un organisme international africain, il me semble au fil des ans que je deviens accro à l'écriture et à la communication. Que ce soit sous forme d'articles ou de commentaires sur le web, de présentation radio ou de spectacle, je m'y sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau. Je suis un africain né sur le continent noir et y vivant. J'aime traiter de politique, de société et aussi de sport. Au delà, la gestion de programme Jeunesse est mon dada. A ce titre, je suis le gestionnaire actuel des projets "Jeunesse" d'une communauté regroupant 35 associations, venant de 24 pays, réparties en Europe, en Afrique, en Amérique latine, dans l'Océan indien et dans le Pacifique

Archives par auteur

6 Commentaires

  1. Elles sont un véritable outil de transport dans les zones rurales tant pour les personnes que pour les biens. Je me rappelle une escapade quelque part après Bambey c’était la charrette ou la charrette. Dans certaines zones, elles servent d’ambulance, pas très pratique surtout quand la personne qui est dessus doit être le moins secoué possible mais on va encore fait comment (fatalisme nauséabond eux) : on utilise les moyens du bord.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *