Fêtes de fin d’année : certains n’en veulent pas

Je suis toujours amusé quand certains proches ou connaissances refusent les vœux pour les fêtes de fin d’année.

Illumination des tours du Port de La Rochelle pour les fêtes de fin d'année - Photo : commons.wikimedia.org

Illumination des tours du Port de La Rochelle pour les fêtes de fin d’année – Photo : commons.wikimedia.org

Leurs raisons sont de divers ordres : religieux souvent et quelques fois juste pour être anticonformistes. L’existence de divers types de calendriers peut aussi justifier ce refus.

L’attentat de ce 31 décembre 2016 à Istanbul avait été précédé par des mises en garde de certains religieux. Elles rappelaient que les fêtes de fin d’année sont des pratiques impies et promettaient même la mort aux célébrants. Est-ce pour cela que la mort a été donnée à au moins 39 personnes dans cette boîte de nuit d’Istanbul ? Seuls les commanditaires et les exécutants le savent.

Noël, une pomme de discorde

Même chez les chrétiens qui ont la croyance en Jésus pour base de leur foi et pratique, tout le monde ne célèbre pas Noël. Pour certains, Noël qui symbolise la naissance de Jésus, n’est pas une fête indiquée par la Bible, le livre saint des chrétiens. Mieux encore cette fête se tient à une date qui servait à une célébration païenne. Toutes ces raisons font que pour les Témoins de Jéhovah, par exemple, cette fête n’est pas chrétienne. Même s’ils ne veulent pas dire qu’elle est satanique, ils n’en pensent pas moins. Pour eux et ceux des autres courants chrétiens ne célébrant pas Noël, tout ce qui n’est pas écrit explicitement dans la Bible doit être proscrit de la vie d’un chrétien.

Les chrétiens qui célèbrent Noël sont tous d’accord que le 25 décembre n’est pas la date exacte de naissance de Jésus mais que c’est seulement une date ou une célébration pour rappeler que le Christ est venu au monde, un jour, sous une forme humaine. C’est donc une célébration symbolique. Les chrétiens orthodoxes, eux, fêtent Noël dans la nuit du 6 au 7 janvier. Cette date correspond en fait au 25 décembre du calendrier julien qu’ils utilisent.

Pour ceux qui ne le savent pas, Jésus-Christ est considéré, par les chrétiens, comme le fils de Dieu venu sur la terre pour le salut des hommes. Et selon les récits bibliques, il a été conçu du Saint Esprit par une jeune fille vierge nommée Marie.

Le 31 décembre ne fait pas l’unanimité

Au-delà de Noël, certains ne célèbrent pas aussi la fin d’année. Ils trouvent que le calendrier grégorien n’est pas le bon. Le nouvel an chinois existe tout comme le nouvel an musulman. Même nos traditions africaines ont leur calendrier tandis que les églises ont aussi leur calendrier liturgique. Mais pour moi, ceci ne peut pas être une raison pour refuser les vœux des autres. Il fallait un compromis et le calendrier grégorien permet cela. D’ailleurs nous utilisons des calendriers et des agendas. Nous écrivons des dates sur nos courriers, nous déclarons nos enfants à leur naissance. Qu’on le veuille ou non, le calendrier grégorien a des impacts sur nos vies.

Par ailleurs dans une vie, il faut bien des moments pour marquer un arrêt et faire un bilan pour se projeter. Cela peut être à ce moment. Bien sûr, vous pouvez me répondre que vous n’êtes pas obligés de le faire en décembre comme tout le monde. Je vous dirai tout simplement que vous n’allez pas au bout de vos convictions. Si vous alliez jusqu’au bout, vous auriez été capable de :

  • ne pas faire le bilan comptable que vous faites pour votre employeur
  • dire non à l’entretien d’évaluation annuelle de vos performances que vous faites au niveau professionnel
  • dire non à l’entretien de fixation d’objectifs pour le nouvel exercice
  • refuser l’augmentation annuelle de salaire qu’on vous octroie en début d’année
  • refuser le cadeau (en espèce ou en nature) offert par votre entreprise à votre enfant pour Noël
  • ne pas accepter les gratifications (ou 13è mois de salaire) que vous offre votre entreprise

Quant à moi, au titre de l’utilisation du calendrier grégorien, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2017. Même si cela ne changera rien à vos vies et ni à celle du monde.
Gardons juste à l’esprit que tant que l’on est dans la société humaine, il faudra bien « subir » le rituel des vœux.

À propos de l'auteur

Mawulolo

Travaillant dans le domaine des TICs (Ingénieur Informaticien) dans un organisme international africain, il me semble au fil des ans que je deviens accro à l'écriture et à la communication. Que ce soit sous forme d'articles ou de commentaires sur le web, de présentation radio ou de spectacle, je m'y sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau. Je suis un africain né sur le continent noir et y vivant. J'aime traiter de politique, de société et aussi de sport. Au delà, la gestion de programme Jeunesse est mon dada. A ce titre, je suis le gestionnaire actuel des projets "Jeunesse" d'une communauté regroupant 35 associations, venant de 24 pays, réparties en Europe, en Afrique, en Amérique latine, dans l'Océan indien et dans le Pacifique

Archives par auteur

3 Commentaires

  1. c est toi qui parle en mal des temoins de Jehovah?
    hahaha. je vais te gbassé ein. hahaha.heureusement que j’en suis un des temoins de Jehovah.
    j’aime bien quand je suis tombé sur vos ecrits.ca me permet de connecter a l’afrique qui me manque tant.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *