Le Bénin, parc automobile-musée de Peugeot

Le pays africain que j’ai visité et où j’ai dénombré le plus grand nombre de musées est le Bénin. Là-bas, même des privés ont leur musée. C’est certainement cet amour des musées, donc des vieilles choses, qui s’est transposé dans le domaine du transport. (C’est moi qui le déduis hein). Le parc automobile des transports en commun du Bénin est donc marqué par une forte présence de véhicules dont les fabricants eux-mêmes ne s’en souviennent que lorsqu’il s’agit de faire leur histoire. La marque française Peugeot y est bien lotie.

S’il est un pays que Peugeot doit remercier, c’est bien le Bénin. Prenez juste l’axe Hillacondji – Cotonou – Porto Novo et vous vous rendrez compte que le Bénin mérite le titre de « patrimoine historique classé de Peugeot ». Les trois modèles qui ont retenu mon attention sont : la 404, la 504 et la 505.

En passant, je peux dire que la seule chose qu’on ne lie pas à Peugeot est que les conducteurs sont presque toujours habillés de la même manière : un ensemble en tissu-pagne appelé « mawa » ou « abêdan » en langue nationale.

Peugeot 404 bachée et 505 au péage sur l'axe Cotonou- Porto Novo

Peugeot 404 bâchée et 505 au péage sur l’axe Cotonou- Porto Novo

 La 404 « bâchée »

Elle sert pour le transport de divers bagages allant des denrées alimentaires aux fagots de bois en passant par les pagnes. Son nom est devenu tellement courant que beaucoup ne savent plus que le mot « bâchée » est un adjectif dû à la bâche dont la partie servant aux bagages est recouverte. Du coup, ce modèle se nomme tout simplement « 404 bâchée ».

Vous verrez souvent dans la cabine le conducteur et aussi la personne qui a loué le véhicule pour le transport des marchandises.

S’il reste un peu de place derrière, un apprenti ou un passager « clandestin » (juste parce qu’il ne paie pas ; rien à voir avec ceux qui prennent les pirogues), se trouve une place parmi les bagages transportés. Des fois, celui qui a loué les services de la 404 peut aussi suivre avec sa moto. Hé oui, au Bénin seule la moto fait l’homme. SI tu n’en a pas, c’est comme si tu n’avais rien.

La 504 et la 505

L'avant d'une Peugeot 505

L’avant d’une Peugeot 505

A cinq ou sept places normalement, elles peuvent en prendre plus, car la surcharge n’est pas un crime. Devant vous êtes deux sur le siège en plus du chauffeur. Si par malchance, tu as les jambes trop longues ou des hanches trop larges, gare à tes articulations, car tu seras compressé comme une sardine durant tout le voyage. Si tu es contre la portière prends, garde aux bouts de tôle et vérifie s’ils sont acérés ou rouillés. Tu auras tout intérêt à consulter ton carnet de vaccination pour savoir si tu es prémuni contre le tétanos. Juste pour le cas où tu te serais blessé à cause de la tôlerie.

Si tu es plutôt entre le chauffeur et l’autre passager, là tu risques de ne pas avoir de repose-tête. Et si tu es adepte de la somnolence, gare à ton cou à l’arrivée. Un torticolis est vite apparu. En plus le chauffeur pourra lorsqu’il passe les vitesses te caresser les jambes. Prie pour qu’il ait les mains douces.

Quel que soit le type de Peugeot, vous pouvez tomber sur certaines voitures qui après avoir démarré ne doivent arrêter leur moteur sous aucun prétexte sinon vous seriez obligés de servir de « démarreur humain » en les poussant.

Peugeot doit vraiment une fière chandelle au pays de Guézo et Béhanzin* pour cette aide qu’il lui apporte dans la sauvegarde de son patrimoine

Je m’en vais finir en parlant de la sonorisation dans les voitures Peugeot ainsi sauvegardées. Autant dans la 404 que dans la 504 ou la 505, il y aura 3 cas :

  • une sono flambante neuve plus neuve que la voiture elle-même. L’origine sera sûrement nigériane ou chinoise
  • un dispositif vieux et poussiéreux mais qui envoie quand même quelques sons ; à le regarder, vous vous demandez comment le chauffeur fait pour les réglages. Ne soyez aucunement surpris si c’est à l’aide d’un tournevis qu’il règle le volume
  • ni le cas 1, ni le cas 2, ici c’est un passager qui veut vous montrer que son téléphone portable est de la dernière génération. Sans votre accord ou avis, il vous met ses haut-parleurs et accompagne; à tue-tête, son répertoire de sa voix.

Il ne vous restera plus qu’à prier qu’il ait une belle voix sinon gare à vos tympans.

Par Mawulolo (facebook / twitter)

* Guézo et Béhanzin : deux anciens rois et résistants du royaume du Dahomey (ancien non du Bénin)

À propos de l'auteur

Mawulolo

Travaillant dans le domaine des TICs (Ingénieur Informaticien) dans un organisme international africain, il me semble au fil des ans que je deviens accro à l'écriture et à la communication. Que ce soit sous forme d'articles ou de commentaires sur le web, de présentation radio ou de spectacle, je m'y sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau. Je suis un africain né sur le continent noir et y vivant. J'aime traiter de politique, de société et aussi de sport. Au delà, la gestion de programme Jeunesse est mon dada. A ce titre, je suis le gestionnaire actuel des projets "Jeunesse" d'une communauté regroupant 35 associations, venant de 24 pays, réparties en Europe, en Afrique, en Amérique latine, dans l'Océan indien et dans le Pacifique

Archives par auteur

4 Commentaires

  1. Très belle analyse. Il suffit de se rendre à la gare béninoise au grand-marché de Lomé pour comprendre combien les Béninois aiment l’usine de fabrication des peugeots. Pardon, la fourrière de collection des peugeots. Il n’y a aucune autre marque que celle-là parmis les voitures garées. Et comme tu l’as si bien dit, les chauffeurs, ils sont très souvent en pagne complet.

    Entre le Bénin et la France, c’est une histoire d’amour.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *