Toofan, le football et la Coupe d’Afrique des Nations

Le football et la musique ont toujours eu un lien fort. Ainsi les grandes compétitions ont des hymnes ou des chansons dédiées. La 32e édition de la CAN, qui se tient en Egypte du 21 juin au 19 juillet 2019, ne déroge pas à la règle. Elle a un hymne composé et chanté par le groupe togolais Toofan. Une chanson qui va surtout rythmer les émissions de la chaîne Canal +, qui a commandé cette chanson.

Beaucoup ne savent pas que c’est une chanson liée à une CAN qui avait révélé les Toofan au grand jour. C’était en 2006 à partir du Togo avec les chansons « 2006 » et « Epervier Ogbragada ». La première chanson citée était en l’honneur des Eperviers du Togo qualifiés pour la CAN 2006, tenez-vous bien, en Egypte ! Comme l’actuelle édition.

Petit résumé de l’histoire du groupe Toofan

Plusieurs fois primé pour ses compositions, Toofan est un groupe qui a toujours démontré de l’amour pour le football. Depuis leur création en 2005, au moins cinq de leurs chansons sont liées au ballon rond.

Le groupe était à sa création composé de trois artistes : All-one, Barabas et Master Just. Il s’est par la suite réduit à deux. Pour reprendre des titres du groupe, ce ne serait pas un « affairage » de ma part que de vous dire qu’on peut considérer que All-one a fait « gweta » à Barabas et Master Just en choisissant « la vie bas ». (« Gweta » est une chanson de Toofan qui veut dire « esquiver ou fuir » tandis que « affairage », un de leurs titres aussi, veut dire « commérage » et « la vie là-bas » parle de l’immigration vers l’Europe.)

Aujourd’hui le groupe chante sur de grandes scènes avec des artistes de renom partout dans le monde. Il a signé avec la major Universal. Un aboutissement certain.

 « Panenka » pour la CAN 2019

Pour la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, Master Just et Barabas ont composé « Panenka ». Un hymne dédié à tous les amoureux du ballon rond. Le titre fait référence à ce joueur tchèque, Antonin Panenka, qui a inventé ce geste de classe et de grâce, renommé la « panenka » en son honneur. Elle sert à tirer des penalties.

Comme tous les joueurs, doués techniquement, qui arrivent à réussir ce geste, Toofan a démontré une fois de plus son talent.

La chanson débute par une évocation de divers systèmes de jeu utilisés en football à savoir le 4-4-2 et 4-3-3. Elle enchaîne ensuite sur l’esprit de famille et l’unité africaine que la compétition doit servir à renforcer. Et elle finit par inviter tout le monde à rester « en mode CAN ».

La chaîne Canal+ dans son émission « Talents d’Afrique » avait reçu les Toofan pour parler de « Panenka », si vous voulez en savoir plus. Et regardez bien le clip pour apprendre la danse.


 

« Africa Hoyéé » en 2012 et « Ola Ola » en 2015

Deux autres éditions de la CAN avaient déjà eu des clips dédiés par le même groupe. En 2012, lors de la CAN Gabon- Guinée équatoriale, c’était “Africa Hoyéé” dont le clip a été tourné à Lomé.

Dans Africa Hoyéé, le groupe évoque la joie et l’espoir que procure la passion du foot. Ce qui éloigne de l’image de guerre et de famine que l’on voit souvent de l’Afrique. La chanson finit sur une note qui dit “le football unit les peuples”.

Pour “Ola Ola”, la chanson a été faite avec d’autres artistes africains notamment Cano, Molare, Manni Bella, Eddy Kenzo, Singuila, Arielle T et Wizboyy. Elle insiste, elle, sur la passion des Africains pour le foot, le beau jeu et le comportement exemplaire à avoir sur le terrain… sans oublier les exultations du public !

Toutes ces chansons portent le sceau reconnaissable de ce groupe qui fait la fierté des Togolais. Une musique rythmée avec des paroles en anglais, français et en Mina, la langue véhiculaire parlée généralement à Lomé, la capitale togolaise. Le style argotique qu’ils utilisent n’est vraiment compréhensible que de certains initiés de Lomé !

Alors même si le Togo ne joue pas la CAN cette année, on peut sans crainte dire que le pays sera quand même présent par le biais de Toofan mais aussi de Claude Leroy, le sélectionneur des Eperviers qui sera sur les plateaux de Canal+ Afrique comme expert.

Bonne CAN 2019 à tous ! Dans une bonne ambiance musicale.

Par Roger Mawulolo (facebook) (twitter)

À propos de l'auteur

Mawulolo

Travaillant dans le domaine des TICs (Ingénieur Informaticien) dans un organisme international africain, il me semble au fil des ans que je deviens accro à l'écriture et à la communication. Que ce soit sous forme d'articles ou de commentaires sur le web, de présentation radio ou de spectacle, je m'y sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau. Je suis un africain né sur le continent noir et y vivant. J'aime traiter de politique, de société et aussi de sport. Au delà, la gestion de programme Jeunesse est mon dada. A ce titre, je suis le gestionnaire actuel des projets "Jeunesse" d'une communauté regroupant 35 associations, venant de 24 pays, réparties en Europe, en Afrique, en Amérique latine, dans l'Océan indien et dans le Pacifique

Archives par auteur

11 Commentaires

  1. C’est vrai qu’on ne fait pas forcément le lien entre Toofan et la CAN. Merci de nous le rappeler. Même si le Togo n’y est pas, on soutient nos voisins ivoiriens, béninois, sénégalais… Bref, c’est l’Afrique qui gagne.

  2. Eléonore, on ne soutient pas le Bénin dans cette Can. Bel article, en précisant que barabas ainsi que son grand frère Sacré (109 Connexion) se voyait bien finir footbaleurs pros. Pour les avoir vu jouer, ils étaient bons sur le terrain…

  3. Africa hoyé est de loin, leur meilleur tube composé pour une CAN. Je dirais même sans exagérer qu’elle pourrait servir de chanson pour toute édition de la compétition.
    Intéressant coup de projecteur !

    1. lol…ton vieil article là 😀
      Il n’y a eu aucune pommade spéciale sur eux. Il s’agit juste de faits relatés qui ne peuvent être démentis.
      Ils ont composé des chants pour le foot…point…

  4. Super billet ! On a très peu d’articles sur le parcours des artistes togolais et je trouve ton billet factuel, simplement écrit et facile à comprendre. Cependant, je trouve que les Toofan regressent. Je pensais justement écrire un billet dessus. Entre Panenka et AFRICA HOYEE, pour moi, il n’y a pas photo. 🙂

    1. Salut Inda,
      Merci d’apprécier le billet.
      Sinon moi, je n’ai pas fait de comparaison. Juste évoquer le lien Toofan, foot et CAN.
      Pour Africa Hoyéé, j’espère que c’est pas la marque « Lomé » qui est sur ça qui t’influence hein 😀
      J’ai bien aimé « La vie la-bas » et « Affairage »…
      Par contre, tu as raison pour certains clips qui deviennent trop américains au lieu de garder la saveur togolaise ou africaine

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *