Bénin : quelques couleurs de la langue française

Pays réputé pour sa tradition vaudou, ses taxi-motos (communément appelées zémidjan et servant à tout type de transport) et ses véhicules « antiques » de la marque Peugeot, le Bénin est un pays très pittoresque, c’est pourquoi venir y faire une visite me fait toujours plaisir. De plus, l’accent chantant des Béninois et quelques expressions qui leurs sont propres me font souvent sourire.

Scène de circulation sur la route Cotonou-Porto Novo - Photo : Roger Mawulolo

Scène de circulation sur la route reliant Cotonou à Porto Novo – Photo : Roger Mawulolo

Ne vous y trompez pas, le Bénin n’est pas un pays où l’on envoute à tous les coins de rue ! J’ai vu des disputes et des bagarres en pleine rue où personne n’a usé d’incantations, j’ai juste entendu des insultes et vu quelques coups de poings et empoignades vite arrêtés par les passants. Cela méritait d’être éclairci car beaucoup de personnes croient que l’envoûtement ou la manipulation des incantations mystiques est pour les Béninois, ce que le football est aux Brésiliens ou encore ce que le Kung-fu est aux Chinois. Autant tous les Béninois ne sont pas des sorciers autant tous les Nigérians ne sont pas des escrocs ou encore tous les Sénégalais des roublards. Lorsque vous parlez d’un Béninois à un Ivoirien, ce dernier vous parle toujours de Zangbéto (divinité vaudoue). Apparemment mes amis d’Abidjan ont dû être traumatisés par ce phénomène.

Oubliez vite ces clichés qui n’ont que peu de sens et concentrez-vous sur les cinq expressions courantes béninoises que j’ai retenues pour vous :

Expression 1 : il a de …

Au Bénin, dans le français courant, une déformation s’est introduite. Mais l’expression est devenue tellement courante que même les intellectuels n’y font plus attention.

Pour un étranger, cela fait toujours l’effet d’une surprise mais on finit par s’y habituer. Lorsque vous demandez à un Béninois « ton frère a-t-il une voiture ? », il vous répondra « Oui, il a de voiture ». Pour vous indiquer qu’il a du crédit téléphone, il vous dira « j’ai d’unités dans mon téléphone ».

Expression 2 : les « mo » (lire comme mot ou maux)

Lorsque vous entendez dans les rues de Cotonou quelqu’un dire j’ai des « mo », ne pensez ni aux mots ni aux maux, il veut juste dire qu’il a des méga octets pour surfer sur Internet par le biais de son mobile. Ou encore pour émettre des appels Whatsapp ou naviguer sur Facebook.

La première expression décrite se combine souvent à la deuxième pour obtenir « il a de mo ». Ne cherchez pas trop loin, les « mo », (prononcé comme tel) au Bénin ont pris la place de « méga octets ».

Expression 3 : auto-auto

Ce n’est pas pour parler d’automobile mais plutôt d’effet immédiat. Au Bénin, une expression nouvelle est « auto-auto ». Il indique une action ou une réponse automatique à un problème.

L’expression vient d’une église (d’un pasteur installé à Cotonou) qui dit donner des solutions miraculeuses immédiates à tous vos problèmes. Divers slogans l’illustrent «Pasteur auto-auto», «je porte mon bébé auto-auto», «guérison auto-auto».

L’expression est donc devenue courante au Bénin pour signifier une rapidité de réaction. Au départ, ironique, elle commence à se faire une réelle place dans les conversations.

Cotonou : vente de carré - Photo : Roger Mawulolo

Location de carré – Photo : Roger Mawulolo

Expression 4 : faire momo

La finance digitale est passée par là. Le sigle « Mo-Mo » devenu un nom courant est la dénomination donnée à « Mobile Money » d’un des opérateurs de téléphonie au Bénin.

Si vous n’êtes pas averti, vous ne comprendrez jamais ce que veut dire un Béninois quand il s’approche d’un kiosque ou d’un détaillant à moto en lui demande « fais-tu de momo ? » ou « fais moi momo ». En combinaison avec l’expression 1, cela donne « je veux de momo ».

Expression 5 : avoir ou vendre un carré

Au Bénin, on n’achète pas un terrain, une parcelle ou un lot. On achète plutôt des « carrés ». Ma curiosité m’a poussé à demander si c’est parce-que les terrains ont une forme carrée. La réponse a été négative. Ce qui est sûr, c’est que pour vous faire comprendre d’un béninois, il vaut mieux que vous parliez de « carré » lorsque vous voulez parler d’un lot de terrain.

Entre temps, si vous ne vous êtes pas vus depuis un certain temps, on vous dira « mais, y a trois jours hein ». Sinon pour vous montrer une ruelle, ce sera « prenez la von là ». Par contre, si vous voulez encore un peu de sauce pour votre repas, demandez du jus. Lorsque l’on vous demande si vous voulez goûter à une Béninoise, réfléchissez bien avant de répondre. Il se peut qu’on vous parle juste de bières et non d’autre chose. Oui, la bière nationale du pays se nomme « La Béninoise« .

Visitez le Bénin et vous serez enchantés comme je l’ai été… et si vous connaissez d’autres expressions propres au Bénin, partagez-les avec nous en commentaires.

Par Roger Mawulolo (facebook) (twitter)

À propos de l'auteur

Mawulolo

Travaillant dans le domaine des TICs (Ingénieur Informaticien) dans un organisme international africain, il me semble au fil des ans que je deviens accro à l'écriture et à la communication. Que ce soit sous forme d'articles ou de commentaires sur le web, de présentation radio ou de spectacle, je m'y sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau. Je suis un africain né sur le continent noir et y vivant. J'aime traiter de politique, de société et aussi de sport. Au delà, la gestion de programme Jeunesse est mon dada. A ce titre, je suis le gestionnaire actuel des projets "Jeunesse" d'une communauté regroupant 35 associations, venant de 24 pays, réparties en Europe, en Afrique, en Amérique latine, dans l'Océan indien et dans le Pacifique

Archives par auteur

12 Commentaires

    1. Ah merci pour tes mo qui t’ont permis de lire mes mots.
      Heureusement que tu n’as pas eu besoin de faire « mo-mo » dans le carré voisin.
      Tu as ainsi pu lire « auto-auto ».
      Tu as encore de mo?

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *