Hinano, la plus belle des Polynésiennes

On ne peut pas séjourner en Polynésie française sans rencontrer Hinano. Que vous la cherchiez ou pas, elle vous trouve ou vous la trouvez. Sa beauté est manifeste et conquiert tout …

Accueil à l'arrivée à l'Aéroport international de Papeete Faa'a - Photo : Roger Mawulolo

Accueil à l’arrivée à l’aéroport international de Tahiti Papeete Faa’a – Crédit photo : Cevaa (avec leur aimable autorisation)

Déjà, avant de parler de Hinano, parlons de son pays : la Polynésie française. Les hommes y sont appelés Tané et les femmes Vahiné en langue locale. A l’arrivée, il est de coutume que vous soyez accueillis avec un collier ou une couronne de fleurs.

Un pays où l’abondance de nourriture est palpable et visible. Le lait de coco remplace le lait de vache au petit déjeuner. Chose plus étonnante : dans les cultes des Eglises, il est utilisé à la place du vin lors des services de cène. Et l’amande de la noix de coco est aussi utilisée à la place de l’hostie.

Tahiti est en Polynésie mais Tahiti n’est pas la Polynésie

Beaucoup font l’erreur de confondre la Polynésie française à Tahiti. Tahiti est en Polynésie certes, mais la Polynésie ne se réduit pas à Tahiti. L’île de Tahiti a juste le privilège d’abriter la capitale de la Polynésie française, qui est Papeete. Si vous arrivez en Polynésie par avion, vous débarquez à l’aéroport international de Tahiti-Faa’a. Vous êtes accueillis par un groupe de Tané ou de Vahiné chantant et dansant au son du ukulélé (petite guitare polynésienne). Ils vous souhaitent la bienvenue sur leur fénoua (mot Maohi désignant la terre, un concept très important pour les Polynésiens).

La Polynésie française est un ensemble de 118 îles réparties en 4 grands groupes. Ces groupes sont : les îles de la Société (14 îles dont Tahiti), l’archipel des australes (6 îles), l’archipel des Marquises (11 îles) et celui des Tuamotu (87 îles).

Hinano

Hinano est une vahiné particulière en Polynésie française. Elle est devenue un porte-flambeau de la Polynésie française sur place mais aussi hors de ses frontières.

De la marque de bière qu’elle était au début, elle est devenue un symbole de toute l’archipel. Ce qui, dans le fond, est tout à fait normal car elle reprend des composants essentiels de la vie polynésienne. Une vahiné portant une couronne de fleurs, habillée d’un paréo rouge avec des fleurs blanches, avec une fleur, la tiare Tahiti (ou tiare maohi), placée dans les cheveux au niveau de l’oreille.

La fleur de Hinano est placée à sa gauche, côté cœur, ce qui signifie qu’elle est prise. Mais cela n’empêche pas les gens de l’aimer. Ah oui, le côté de la tête d’une Polynésienne, où est posée son tiaremaohi a une signification. Connaitre ce code pourrait vous ouvrir les portes d’un certain bonheur… ou, au moins, cela vous indiquera la technique d’approche à utiliser pour aborder une vahiné, selon l’intention que vous avez.

Dès sa création, la marque Hinano a été associée à beaucoup de manifestations en Polynésie, notamment le concours national de Miss Polynésie et aussi les grandes compétitions de surf.

La marque "Hinano" sur un bar à pression à Papeete - Photo : Roger Mawulolo

La marque « Hinano » sur un bar à pression à Papeete – Photo : Roger Mawulolo

Tout est touché

De nos jours, Hinano n’est plus seulement le nom d’une bière mais tout un symbole de la Polynésie. Aussi trouverez-vous dans les boutiques de l’aéroport de Faa, divers gadgets où son image est imprimée.

Hinano est devenue une marque de vêtements avec des motifs polynésiens. Appelé « Hinano Tahiti », la gamme offre divers produits : casquettes, bobs, tee-shirt, tongs, paréos, sacs…

Plusieurs noms sont donc apparus intégrant « Hinano » que ce soit des boutiques en Polynésie ou ailleurs dans le monde. Le développement des technologies de l’information a aussi ouvert la voie à des boutiques « Hinano » en ligne sous divers noms « Hinano life », « Hinano Tahiti », « Hinano en ligne »…

La vahiné « Hinano » est donc devenue le symbole par excellence de toute la Polynésie. D’autres symboles polynésiens forts comme le uru (arbre à pain), le cocotier ou la pirogue existent mais Hinano est la plus en vue. La raison est certainement l’utilisation de l’image d’une jolie femme.

Oui, le vrai pouvoir a toujours été entre les mains des femmes. La logique humaine n’a t-elle pas souvent, sinon toujours, cédé devant la magie féminine ?

Par Roger Mawulolo (Facebook / Twitter)

À propos de l'auteur

Mawulolo

Travaillant dans le domaine des TICs (Ingénieur Informaticien) dans un organisme international africain, il me semble au fil des ans que je deviens accro à l'écriture et à la communication. Que ce soit sous forme d'articles ou de commentaires sur le web, de présentation radio ou de spectacle, je m'y sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau. Je suis un africain né sur le continent noir et y vivant. J'aime traiter de politique, de société et aussi de sport. Au delà, la gestion de programme Jeunesse est mon dada. A ce titre, je suis le gestionnaire actuel des projets "Jeunesse" d'une communauté regroupant 35 associations, venant de 24 pays, réparties en Europe, en Afrique, en Amérique latine, dans l'Océan indien et dans le Pacifique

Archives par auteur

4 Commentaires

  1. Le pacifique et toutes ses belles îles sont des endroits dont j’ai toujours rêvé de visiter. La série Hawaï 5 0 a confirmé ce rêve que je fais tout temps. J’avoue que depuis que j’ai vu que tu y séjournes, je ne fais que t’envier -positivement bien sûr- 🙂 Merci de nous faire découvrir cette belle île à travers ce billet. Coucou aux vahinés avec la tiare maohi placée à droite ^^

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *