Campagne #RegleeCommeElle – Les règles des femmes, c’est la vie !

Les femmes et les règles font toujours l’objet de mépris sous certains cieux. Ce qui me sidère le plus, c’est que, parfois, les femmes elles-mêmes acceptent difficilement de parler du sujet, comme s’il était tabou. Pourtant, pour moi, les règles c’est la vie, c’est naturel, elles sont liées au cycle intime de la femme, et sans cela, les humains ne pourraient tout simplement pas se reproduire ! Voilà pourquoi,dans ce billet, je voudrais faire le lien entre les règles et la maternité, alors même que nous célébrons en ce moment la fête des mères.

N.B : ce billet est ma contribution à la campagne menée par la blogueuse Tchadienne Sandrine Naguertiga  contre les injustices subies par les femmes à cause de leurs règles.

Tâche de sang - Image libre de EliElsch sur everypixel.com

Tâche de sang – Image libre de EliElsch sur everypixel.com

Pour indiquer qu’une femme a ses règles on emploi toutes sortes d’expressions, par exemple on dit souvent « elle a vu la lune », « elle a mis les mains au sol », « sa lune est au ciel » ou encore que « les anglais sont là » ! Ses expressions sont différentes selon les régions du monde ou l’on se trouve.

Les menstrues, indicatrices et régulatrices du cycle de reproduction

Les premières règles d’une jeune fille correspondent à son entrée dans la maturité, son corps est mature, elle peut désormais donner la vie. Lorsqu’à un âge avancé, la ménopause (cessation des règles) intervient, cela signifie que le cycle de reproduction s’arrête, elle n’est alors plus capable d’avoir des enfants. Je ne vous apprends rien en disant que le cycle menstruel, qui est régulier, permet de calculer les périodes de fécondité les plus fortes de la femme. C’est dans la période d’ovulation qu’une femme a le plus de probabilité de tomber enceinte lors d’un rapport sexuel.
Les règles sont un indicateur de fécondité chez une femme. Elles constituent l’un des signes les plus significatifs du bon fonctionnement de l’appareil de reproduction féminin.
Par exemple, les règles, que certains réprouvent ou méprisent, sont un des éléments essentiels (parmi d’autres) pour les couples en difficulté de reproduction. Grâce au cycle, le couple pourra calculer la période où leur activité sexuelle devra s’intensifier pour augmenter les chances de concevoir un enfant. Lorsqu’une femme, qui est en âge de procréer, voit son cycle s’arrêter (autrement dit lorsqu’elle n’a plus ses règles) elle pense automatiquement et naturellement qu’elle est enceinte.

Pourquoi  mépriser les règles féminines ? Elles sont naturelles et font parties du corps féminin, de plus, elles s’avèrent utiles comme indicateur naturel pour la procréation !

Les menstrues sont naturelles et non sales ou impures

Les règles sont naturelles, une femme ne choisit pas de les avoir ou pas, cela fait partie de sa constitution ! Lorsqu’elles sont dans leur période de règles, les femmes peuvent s’entretenir et prendre soin d’elles-mêmes (en plus de continuer leur vie quotidienne).

Le problème c’est que les religions ont été utilisées pour asservir les femmes qui sont dans leur période de règles. A ce moment là, tous les prétextes sont bons pour les stigmatiser. Des chrétiens aux musulmans, en passant par les animistes, chacun a trouvé son moyen pour marginaliser la femme en période de règles. Pourtant c’est Dieu qui a créé la femme avec tous les cycles de sa vie, y compris les règles ! Dans le récit biblique du jardin d’Eden, les punitions infligées à l’homme et à la femme, suite à leur désobéissance, ont été citées. Nous n’y voyons aucune mention des règles féminines pour la partie concernant les femmes. Les règles sont donc, à mon avis, une chose très naturelles et accordées par Dieu lui-même aux femmes. Dieu ne déteste pas le sang des règles des femmes car c’est lui-même qui les a créées. C’est Dieu lui-même qui a dit aux êtres humains d’aller, de se reproduire, et de remplir la terre. Pour mener à bien cette mission, l’homme ne peut donc cracher sur les menstrues vu que c’est l’un des éléments clés de la reproduction.

Arrêtons de stigmatiser nos filles, nos sœurs et nos mères. Elles n’ont pas choisi le mode de fonctionnement de leur appareil reproductif !
Elles sont femmes, elles ont leurs règles tous les mois, elles sont donc porteuses de vie, et c’est comme ça !
Alors bonne fête des mères aux femmes et surtout demeurez fières de vous, même en vos périodes de règles.

Par Roger Mawulolo [Facebook] [Twitter]

À propos de l'auteur

Mawulolo

Travaillant dans le domaine des TICs (Ingénieur Informaticien) dans un organisme international africain, il me semble au fil des ans que je deviens accro à l'écriture et à la communication. Que ce soit sous forme d'articles ou de commentaires sur le web, de présentation radio ou de spectacle, je m'y sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau. Je suis un africain né sur le continent noir et y vivant. J'aime traiter de politique, de société et aussi de sport. Au delà, la gestion de programme Jeunesse est mon dada. A ce titre, je suis le gestionnaire actuel des projets "Jeunesse" d'une communauté regroupant 35 associations, venant de 24 pays, réparties en Europe, en Afrique, en Amérique latine, dans l'Océan indien et dans le Pacifique

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *