Mondoblogito ergo sum *

Dans ce billet qui est mon quarantième sur la plateforme Mondoblog, je l’avoue, je le dis, je ne le cache plus : j’ai changé. Oui, désormais partout où je passe, partout où je suis, partout où je ne passe pas, partout où je ne suis pas, je veux sentir, entendre ou voir ce qui pourra être le sujet de mon prochain billet. Je suis devenu comme une combinaison de O’timmins et de O’hara.

Vous ne vous souvenez pas de ces deux noms et de leurs caractéristiques principales ? C’est dans « Les Rivaux de Painful Gulch » de la série Lucky Luke (bande dessinée et dessins animés).

Un O'timmins et un O'hara

Un O’timmins et un O’hara

Les O’hara sont reconnaissables à leurs grandes oreilles (je suppose qu’avec ces dimensions d’appareil auditif, ils perçoivent les sons mieux que les autres) et les O’timmins à leur gros nez (en principe, ils doivent avoir un meilleur odorat). Mais ne vous inquiétez pas mes oreilles et mon nez (déjà gros) ne se sont pas allongés entre temps.

Il me manque juste le nom qui indiquerait que mes yeux aussi sont devenus « grands ouverts ». Rantanplan, le chien de la série « Lucky Luke », m’y aidera certainement au vu des dimensions de ses yeux.

Avec ces atouts donc, j’avoue que je m’en sors bien. Et surtout que :

  • je vis sur un continent qui ne manque jamais de piquant (Afrique)

  • j’habite une ville toujours en mouvement (Dakar)

  • je viens d’un pays où il y a du nouveau chaque jour (Togo)

  • je vis dans un pays particulier où tout peut être sujet à billet (Sénégal)

  • le monde d’aujourd’hui est plein de sujets à exploiter.

Dans tous les cas, le jour où je vous dis que je ne peux plus écrire, ce sera que je serai devenu un O’hara sourd ou un O’timmins au nez bouché …

Pour le moment je vous dis « mondoblogito ergo sum ».
Je suis sûr sinon certain que quand
René Descartes rédigeait son discours de la méthode en 1637, il ne se doutait pas qu’un jour l’expression « Cogito ergo sum » (je pense donc je suis) irait à un blog. (Comme si à l’époque il pouvait savoir).

J’espère que comme Lucky Luke qui tirait plus vite que son ombre, j’arriverais un jour à bloguer plus vite que mon ombre.

En attendant je reste en mode « O’timmins et O’hara ».

 Mawulolo (facebook / twitter)
 
* Mondoblogito ergo sum (inspiré de cogito ergo sum et aussi de blogito ergo sum) : je mondoblogue donc je suis

À propos de l'auteur

Mawulolo

Travaillant dans le domaine des TICs (Ingénieur Informaticien) dans un organisme international africain, il me semble au fil des ans que je deviens accro à l'écriture et à la communication. Que ce soit sous forme d'articles ou de commentaires sur le web, de présentation radio ou de spectacle, je m'y sens de plus en plus comme un poisson dans l'eau. Je suis un africain né sur le continent noir et y vivant. J'aime traiter de politique, de société et aussi de sport. Au delà, la gestion de programme Jeunesse est mon dada. A ce titre, je suis le gestionnaire actuel des projets "Jeunesse" d'une communauté regroupant 35 associations, venant de 24 pays, réparties en Europe, en Afrique, en Amérique latine, dans l'Océan indien et dans le Pacifique

Archives par auteur

8 Commentaires

    1. ça arrive mais ça revient vite. Il suffit donc d’être au bon endroit.
      Dans l’avion Dakar-Paris-Strasbourg-Cotonou j’ai rien senti, humé ou entendu mais le court trajet Cotonou-Lomé par voie terrestre et en transport en commun m’a mis plus de 1.000 sujets en tête.
      N/B : mille pour dire à foison quoi…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *